EHPAD

now browsing by category

News sur les EHPAD

 

Notre futur est dans l’innovation

 

Notre futur est dans l'innovation

Participation d’un membre du Cabinet DSI à la conférence AUVERGNE RHÔNE-ALPES, notre futur est dans l’innovation.

Des invités prestigieux, notamment Bruno BONNELL, Président AWABOT et ROBOPOLIS. Un grand monsieur.

Oui, l’innovation est d’abord basée sur l’organisation, l’écoute de ses clients/tendances de ses marchés et ensuite elle est technologique.

Les secteurs de la santé et du handicap prendront toute leur part dans cette transformation digitale et la mutation des usages. Ces secteurs ont une longueur d’avance, car le résident (usager ou patient) est placé au centre de tout.

 

Notre futur est dans l’innovation, alors qu’attendons nous pour réinventer nos métiers ?

 

En savoir plus, contacter nous

Paris Healthcare Week

Actualité brulante en ce moment au niveau des salons professionnels, puisque le Cabinet DSI participera également à la Paris Healthcare Week.

Paris Healthcare Week Cabinet DSI

 

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, la Paris Healthcare Week c’est 30 000 professionnels intervenant dans le secteur sanitaire et médico-social, qui se déroule Porte de Versailles du 24 au 26 mai 2016.

Petite particularité, ce salon est découpé en 2 grands thématiques :

  • Health IT Expo (HIT) pour les professionnels du monde sanitaire et médico-social à la recherche de solutions technologiques pour optimiser la gestion de leur établissement et la gestion des soins. En gros, allez y si vous êtes intéressés par le Big Data, la Sécurité des systèmes d’information, le Dossier Médical Personnel, la Télésanté ou encore la Santé Connectée

 

  • HopitalExpo (HE) et GeronHandicapExpo (GHE) pour ceux intéressés par un des 4 sujets suivants :
    • Construire : Architecture, Environnement et Bâtiment
    • Equiper : Matériels et équipements médicales
    • Accueillir : Aides techniques, logistiques et hôtellerie
    • Manager : Ressources Humaines, Conseil et Institutionnels

 

Nous serons bien entendu présents au HIT et GHE, afin de nous tenir informé des innovations du secteur et aussi pour prendre des contacts. L’uberisation ne touche pas uniquement la profession de taxi, mais commence à pointer le bout de son nez dans le sanitaire et le médico-social. Nous aurons l’occasion de vous en dire plus, si ce sujet vous intéresse, car les mutations risquent d’être particulièrement importantes. On vous aura prévenu 😉

 

 

Parallèlement à ce salon, deux autres évènements sont organisés pour lesquels nous n’aurons malheureusement pas le temps de nous rendre.

Toutefois, un de ces salons pourrait vous intéresser :

  • Intermeditch, pour les professionnels de l’industrie des dispositifs médicaux
  • Salon Infirmier, comme son nom l’indique, destiné à la profession infirmière

 

 

Pour vous inscrire, il n’est pas trop tard, cela se passe ici

En savoir plus, contacter nous

Convergence Handicap et Dépendance ?

Cabinet DSI EHPAD FL SSIAD SAD

Handicap et dépendance

L’Observatoire national de l’Action Sociale (ODAS) vient de publier un rapport sur la convergence Handicap et Dépendance. En effet, si la loi du 11 février 2005 posait les grands principes de convergence des politiques de soutien aux personnes handicapées avec celles de soutien aux personnes âgées, nous sommes en droit de nous interroger sur l’état des lieux 11 années après.

Constats / Obstacles :

  • crainte du monde du handicap que cette harmonisation se fasse au détriment des personnes handicapées
  • résistance au changement
  • « existence de divergences profondes entre la conception qui a prévalu lors de la construction des politiques de soutien au handicap et celle qui fonde le soutien à la dépendance »
    • la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est basée sur l’idée de réparation et de compensation
    • l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) repose sur le principe d’une solidarité envers les personnes dépendantes à surmonter leurs difficultés
  • quelques concrétisation d’un début de convergence handicap et dépendance
    • Maison de l’Autonomie
    • optimisation administrative

 

Mais on reste loin du compte …

 

Les 9 préconisations de l’ODAS :

1- Promotion d’une logique de parcours implique de dépasser le simple service de prestation

2- Recherche de mutualisation pour faire face à l’évolution des besoins des bénéficiaires de l’APA et de la PCH, ainsi que l’optimisation des financements publics

3- Développement d’une synergie entre le secteur sanitaire et médico-social

4- Mise à disposition des évaluateurs d’un outil multidimensionnel commun pour mesurer la perte d’autonomie

5- Sécurisation et simplification du service des allocations PCH et APA

6- Clarification du système agrément /  autorisation pour les services à destination des publics fragiles. Le département pourrait être l’unique autorité responsable

7- Recherche d’une interopérabilité des systèmes informatiques des départements (MDPH, CNSA, …)

8- Précision sur la conception de l’accompagnement des bénéficiaires. En d’autres termes, clarification du suivi de la mise en oeuvre des prestations

9- Renforcement des coopérations entre les villes et départements et mobilisation de la société civile dans le cadre du maintien à domicile

 

Il est important de noter que ce rapport sur la convergence handicap et dépendance a été rédigé avant la promulgation de la loi sur le vieillissement du 28 décembre 2015.

 

A vous de juger de l’efficacité de ces préconisations

 

Retrouvez cet article et toute l’information du secteur médico-social et handicap directement sur notre site Cabinet DSI

 

Loi d’adaptation au vieillissement promulguée

mains personne agée

 

(AFP) – La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, centrée sur le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie, a été promulguée par le président de la République et publiée mardi au Journal Officiel (JO).

 

La loi « du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement », adoptée mi-décembre par le Parlement, doit notamment permettre une meilleure prise en charge financière des aides à domicile, et instaurer pour les personnes aidant des proches âgés dépendants une « aide au répit » pouvant aller jusqu’à 500 euros par an.

Cette loi sera financée par la Casa (contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie), taxe instaurée en 2013 sur les pensions des retraités imposables qui doit rapporter 727 millions d’euros en 2016 et 833 millions en 2020, selon les chiffres cités récemment par la secrétaire d’Etat aux Personnes âgées, Laurence Rossignol.

Sa mesure phare est une revalorisation de l’Aide personnalisée à l’autonomie (APA) à domicile, touchée au total par 700.000 personnes âgées, pour un coût annuel de 375 millions d’euros.

Les personnes qui ont atteint le plafond des heures d’aide à domicile pour lesquelles elles peuvent avoir une prise en charge, soit 180.000 personnes, pourront obtenir des heures supplémentaires (une de plus par jour pour les plus dépendantes, une de plus par semaine pour les moins dépendantes). La participation financière restant à leur charge sera parallèlement diminuée.

Une campagne de communication doit être lancée mi-février par le gouvernement pour faire connaître aux personnes âgées leurs nouveaux droits. Les conseils départementaux, qui gèrent l’APA, doivent adapter leurs systèmes informatiques et devraient être prêts au 1er mars, selon Mme Rossignol.

Invasion des robots en EHPAD : science-fiction ou réalité ?

uploded_nao-1429556952

Après l’invasion des robots dans l’industrie, ces derniers s’attaquent à l’univers des services … notamment aux EHPAD !

Loin d’être une fiction, des sociétés (comme NAO) commercialisent déjà des robots humanoïdes.


Article des Echos à découvrir ci-dessous :

« FONCTION LUDIQUE EN MAISON DE RETRAITE

Les robots entrent dans les maisons de retraite. D’abord avec une fonction ludique ou de médiateur. C’est le créneau de la jeune société belge QBMT, qui adapté le robot Nao d’Aldeba- ran et l’a baptisé Zora. « Passionnés de robotique et travaillant dans les pays arabes, nous pensions destiner Nao, qui parle 19 langues, à des fonctions d’accueil dans la restauration ou l’hôtellerie », explique Fabrice Goffin cofondateur de QBMT en 2013. Tout bascule lorsqu’un médecin belge les contacte en leur demandant d’adapter le petit robot à la prise en charge d’enfants hospitalisés.
« L’objectif n’est pas de remplacer le thérapeute, mais de l’aider à installer un dialogue », insiste Fabrice Goffin. Un enfant rechigne à recevoir une piqûre ? C’est Zora qui mime la scène en se fai- sant lui-même la piqûre. Rapidement, les maisons de retraite, en Belgique et aux Pays-Bas, sont déclarées intéressées. Elles ont déjà acheté 86 exemplaires de Zora et QBMT compte en diffuser 450 cette année dans toute l’Europe. Le prix : 15.000 euros ou 270 euros par mois sur cinq ans. Zora aide les personnes âgées à faire de la gymnastique en mimant les gestes. Et, surprise, un lien particulier se noue entre les personnes âgées et la machine. « Zora rencontre aussi un certain succès car elle redonne une autre image des personnes âgées et incite les enfants à revenir voir leurs grands- parents », note Fabrice Goffin. »

Les Echos 26/05/2015

NewYork-Presbyterian University Hospital

Après le voyage d’étude au Boca Raton Regional Hospital et dans 4 nursing homes en Floride, le Cabinet DSI poursuit son expertise internationale dans  la prise en charge de la dépendance liée au vieillissement de la population au NewYork-Presbyterian University Hospital dans le service Geriatrics.

Comme le montre la photo : « Amazing things are happening here » ….

 

IMG_7580

EHPAD trop cher ou faiblesse de la prise en charge de la dépendance ?

Un nouveau reportage sur le prix des EHPAD.

Pour une fois, est abordée la question de la faiblesse de la prise en charge de la dépendance par la société civile.

Quand allons nous véritablement aborder le cinquième risque ?

Le reportage de France 3 

Qu’en pensez vous ?

Pic des demandes d’EHPAD d’ici 2030 !

LES DEMANDES EN EHPAD VONT EXPLOSER D’ICI À 2030 !

A lire l’article des feuillets santé du Figaro : Explosion des demandes en EHPAD

La situation était prévisible depuis de nombreuses années, mais les moyens vont ils suivre ?

Qu’en pensez vous ?

La Cour des comptes épingle le financement des établissements pour personnes âgées dépendantes et adultes handicapés

Couac dans le financement des EHPAD

  • Une réforme de la tarification jugée inaboutie

  • Pas assez de contractualisation

  • Des référentiels de coûts opposables à mettre en place rapidement

  • Les co-financements, une pratique à simplifier

  • La prise en charge par l’aide sociale des dépenses d’hébergement, une évolution à parachever

Pour en savoir plus : 20141124-refere-70592-ehpad

 

Baromètre 2014 de l’action sociale

Résultats du 6ème baromètre de l’UNCCAS sur l’action sociale

 

En résumé :

  • Augmentation des demandes d’aides financières

  • Difficultés de paiement des factures d’énergie et des loyers

  • Moindre fréquentation des services municipaux (cantines, centres de loisirs, …)

  • Renoncement aux soins pour les ménages les plus en difficulté

  • Demandes en forte croissance des familles monoparentales et des personnes âgées dans les grandes villes

Le rapport complet : barometre action sociale 2014